Koha Jone

Y a-t-il un risque d’intégrisme religieux en Albanie ?

| |

Le sociologue Artan Fuga se livre à une longue analyse sociologique des identités religieuses dans l’Albanie contemporaine. Les normes religieuses ne transparaissent guère dans la vie sociale, et les conflits sociaux n’ont pas de dimension confessionnelle, ce qui semble exclure la possibilité de voir se développer une forme quelconque d’intégrisme religieux.

Par Artan Fuga Je voudrais présenter succinctement quelques uns des résultats de la recherche scientifique sur le comportement moderne des groupes sociaux en Albanie concernant la religion. De ce point de vue, il y a intérêt à répondre à diverses questions. Une problématique sociale délicate Y a-t-il un risque de se trouver confrontés à une radicalisation des identités confessionnelles au sein de la société albanaise, pouvant conduire vers un inévitable conflit religieux ? Est-ce que les religions diverses, qui existent sous forme de confessions ou de valeurs morales des groupes sociaux en Albanie, ont tendance à se diriger vers un intégrisme (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous