Srebrenica et l’ONU : impossible compromis pour un massacre de masse ?

| |

Vingt ans après, Srebrenica alimente toujours les polémiques géopolitiques à l’échelle du globe. Le Conseil de sécurité de l’ONU doit débattre, le 7 juillet, de deux résolutions concurrentes, respectivement présentées par la Grande-Bretagne et la Russie. A moins qu’un compromis ne soit trouvé in fine...

Le Premier ministre Aleksandar Vučić aurait reçu une troisième version du projet de la résolution britannique sur Srebrenica qui, selon les sources de B92, reprendrait « des éléments de la résolution russe ». De son côté, le chef de la diplomatie serbe, Ivica Dačić, a déclaré à la RTS qu’il avait reçu une quatrième version de la proposition britannique, encore plus proche du document russe. Les deux documents, la résolution britannique et la résolution russe, doivent être discutées au Conseil de Sécurité des Nations unies le 7 juillet, à quelques jours du vingtième anniversaire du massacre de Srebrenica. Les polémiques portent sur l’usage du terme de « génocide (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous