Hapi/Korak

Sud de la Serbie : les vertus culinaires de la multiethnicité

| |

Ah, ces délicieux ćevapi de Bujanovac ! Ce ne sont pas les mêmes que ceux de Niš, de Vranje ou de Leskovac, ni ceux de Novi Pazar, ce sont des bouchées au goût spécifique, unique... Éloge gourmand de la multiethnicité, alors que les cuisines serbes et albanaises ne se différencient guère que par les noms donnés à certains mets. Préférez-vous l’escalope Karadjordje ou Skendebeg ?

Par Nikola Lazić Il y a quelques années, Bujanovac accueillait Adem Demaći, dissident à l’époque de Josip Broz Tito et principal idéologue de l’Armée de libération du Kosovo (UCK) au temps de Slobodan Milosevic. Interrogé sur ce qu’il aimerait déjeuner, il a tout simplement souhaité « une soupe de flageolets à la serbe, sans viande », du pasulj. Notre homme, déjà dans un âge avancé, a dégusté avec délice sa portion tout en commentant le fait que les Albanais aussi cuisinaient les haricots, mais qu’ils ne le faisaient pas aussi bien que les Serbes. Le pauvre Dema ?i ne se doutait pas que le repas avait été commandé à la « cuisine populaire » qui, depuis des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous