Reporter

Sondage parmi les étudiants de Republika Srpska

| |

Plus les décideurs sont haut placés, plus les étudiants sont
mécontents.

UN MÉCONTENTEMENT LATENT L’esprit de révolte souffle depuis longtemps des universités du riche Occident vers les pays du tiers monde. Et remplaçant les communautés hippies à San Francisco et les barricades du quartier latin à Paris, les étudiants font aujourd’hui destituer le président indonésien, entrent en guerre avec la police en Corée du Sud ou prennent le pouvoir en Afghanistan. La Republika Srpska (RS) se trouve, comme d’habitude, entre deux - nos étudiants ont adopté l’attitude "yuppie" et le mépri s de leurs collègues européens et nord-américains envers la politique du jour, mais ils conservent un niveau de vie (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous