Le Courrier des Balkans

Slovénie : tout privatiser pour satisfaire aux exigences de la Troïka ?

| |

Malgré la reprise de la croissance économique en Slovénie, le Premier ministre de centre-gauche, Miro Cerar, a annoncé la privatisation d’une quinzaine de grandes entreprises publiques pour satisfaire aux exigences de la Troïka. La gauche radicale s’oppose fermement à ce projet, tandis que les socialistes et les sociaux-démocrates souhaitent rediscuter de la vente de certaines des compagnies concernées.

Par Laurianne Systermans Pour beaucoup d’analystes, l’annonce du Premier ministre était prévisible. « On s’y attendait. Lors de sa campagne électorale, Miro Cerar avait déclaré vouloir revoir le processus de privatisation. Aujourd’hui, il utilise le prétexte de la crédibilité face aux marchés financiers pour poursuivre la vente de nos entreprises ». Marko Kržan est économiste et surtout conseiller politique de la Gauche unie, la coalition de la gauche radicale qui a percé lors des dernières législatives. L’homme reçoit dans le Parlement slovène. Construit après la Seconde Guerre mondiale, ce bâtiment aux murs de marbre et au sol recouvert d’un tapis (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous