Osservatorio sui Balcani

Slovénie : les fleurons de l’industrie nationale en danger

| |

Depuis son accession à l’indépendance, la Slovénie avait toujours veillé à ce que les principales entreprises du pays ne passent pas sous le contrôle de capitalistes étrangers. Avec la crise, ce protectionnisme pourrait être remis en question. Un mystérieux entrepreneur italien de Gorizia, Pierpaolo Cerani, aurait pris le contrôle de Radenska, Mercator et Laško, joyaux bien connus de l’industrie slovène.

Par Stefano Lusa Pierpaolo Cerani aurait acquis cet empire financier parce qu’il apprécie la Radenska, l’eau minérale salée et pétillante qui trônait immanquablement sur les tables des restaurants dans la Yougoslavie des années 1970 et 80. C’est ce que prétend pour le moment l’entrepreneur de Gorizia, qui serait devenu, depuis fin juillet 2008, le propriétaire de la « moitié de la Slovénie ». Son objectif actuel : conquérir les Etats-Unis avec ses bouteilles d’eau minérale préférée. Début août 2008, Iniziative Generali 96, l’entreprise dirigée par Pierpaolo Cerani, aurait acquis une part consistante de la Kolonel, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous