Human Rights Watch

Situation des droits de l’homme au Kosovo

| |

Les Albanais de souche restés au Kosovo souffrent de la faim, de
l’entassement dans les villages et de l’absence de soins médicaux. Ils
craignent de surcroît d’être assassinés ou chassés de chez eux. Les
enquèteurs de Human Rights Watch basés dans le nord de l’Albanie et en
Macédoine ont entendu des comptes-rendus dramatiques de réfugiés, selon qui
les réserves alimentaires diminuent. Certains villages sont surpeuplés
au-delà d’un niveau tolérable. Les soins médicaux sont en règle générale
impossibles à obtenir. De plus, des hommes de souche albanaise ont,
semble-t-il, été forcés de creuser des tranchées le long de la frontière
pour le compte de l’armée yougoslave.

Craignant les exactions des forces serbes, un grand nombre d’hommes de souche albanaise ont fui leur village pour se réfugier dans les montagnes. Depuis, certains, réfugiés en Macédoine et en Albanie, ont décrit les conditions de vie extrêmement dures de ces retraites montagnardes où tout manque - la nourriture, les abris et les provisions de base - et où le froid ajoute à leurs souffrances. "Nous avons passé cinq jours sans manger, à grelotter sous la pluie, a raconté Ahmed Hazeri, 23 ans. Pour finir, nous sommes descendus [au village de] Nagafc, car nous avions entendu dire que les forces serbes en étaient parties." Certains villages, en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous