Le Courrier des Balkans

Serbie : les inondations, prétexte à la censure d’État ?

| |

Sites Internet fermés, télévisions étrangères bloquées sur le câble... À quoi joue donc le gouvernement Vučić ? Alors que la Serbie faisait face aux dramatiques informations, toute critique de l’action publique était immédiatement censurée.

Par Ph.B. La censure a battu son plein ces derniers jours en Serbie, alors que le pays était inondé suite au cyclone Tamara. Le blog Druga strana, qui avait dénoncé l’inertie et la désorganisation de l’Etat, et le portail Teleprompter, qui avait demandé au Premier ministre Aleksandar Vučić de mettre un terme au « pathétique » et à la manipulation de l’opinion publique, ont ainsi temporairement « disparu », tandis que le blog de Novica Milić, dans Blic, a été effacé après la publication d’un texte parodique intitulé « Moi, A.V. [Aleksandar Vučić], je démissionne ». Retrouvez notre dossier : Serbie : Aleksandar Vučić ou l’ivresse du pouvoir absolu (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous