Allô ? Allô ?

La privatisation des télécoms, un mauvais plan pour la Serbie

| |

Le gouvernement serbe est train de lancer la privatisation de Telekom Srbija, une des entreprises publiques les plus rentables du pays. Belgrade espère gagner 2,5 milliards d’euros, une somme colossale mais qui ne suffira pas à contrebalancer les conséquences sociales catastrophiques de cette cession.

Par Darko Vesić Une des plus importantes sociétés de télécommunications des Balkans, Telekom Srbija, devrait bientôt être privatisée. Le gouvernement serbe, les représentants du FMI et les « hommes d’affaires » locaux font de grands efforts pour présenter cette vente comme inévitable et nécessaire à la compétitivité des entreprises du pays. Personne ne parvient pourtant à expliquer comment cette entreprise publique arrive-t-elle à augmenter constamment ses bénéfices et à conserver la première place du secteur des télécommunications. Le cas de Telekom Srbija est unique en son genre. Le gouvernement serbe essaie généralement de présenter les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous