Les compagnies pétrolières lorgnent la Slavonie

Pétrole et gaz en Croatie : encore plus de permis d’exploration

| |

La course à l’or noir se poursuit en Slavonie. Si les défenseurs de l’environnement et les pays frontaliers - Italie et Slovénie - font ralentir depuis plusieurs mois l’aventure pétrolière dans l’Adriatique, le gouvernement de Zagreb, lui, accélère son plan « onshore » dans l’est du pays.

Par Laetitia Moreni Trois compagnies pétrolières ont obtenu mercredi 3 juin six licences d’exploration et d’exploitation des ressources énergétiques dans la partie continentale de la Croatie. Des licences auxquelles correspondent six blocs de 2 100 à 2 600 km2, situés dans les bassins de la Drave et de la Save, des villes de Bjelovar à Vukovar dans la région de Slavonie. L’entreprise nationale INA (détenue à la fois par le gouvernement croate et le Hongrois MOL) ainsi que la compagnie nigériane Oando Pic ont chacune obtenu un bloc, tandis que Vermillon Zagreb Exploration (filiale du canadien Vermillon Energy) bénéficie, elle, de quatre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous