Le Courrier des Balkans

« Normalisation » des relations entre le Kosovo et la Serbie : jusqu’où peut aller Pristina ?

| |

Que se prépare-t-il à Bruxelles ? À quelques jours de la séance « décisive » du dialogue entre Belgrade et Pristina, prévue le 2 avril, l’inquiétude grandit au Kosovo. La formation d’une éventuelle « Association des communes serbes » n’est-elle pas une nouvelle forme d’autonomie pour le nord et le prélude à la partition du Kosovo ? Le gouvernement et le Premier ministre Hashim Thaçi distillent les informations au compte-gouttes.

Par Belgzim Kamberi Au Kosovo, personne ne semble être informé sur le contenu du septième round de négociation entre les Premiers ministres du Kosovo et de la Serbie, Hashim Thaçi et Ivica Dačić, le 20 mars dernier. Les critiques sont unanimes pour juger que le dialogue poursuivi à Bruxelles manque singulièrement de transparence. Retrouvez notre dossier : Dialogue entre Belgrade et Pristina : vers un accord global ? Même l’Alliance pour un nouveau Kosovo (AKR), le parti de Bexhet Pacolli, partenaire de la coalition gouvernementale, affirme ne rien savoir de précis sur l’évolution et le contenu du dialogue. « Jusqu’à présent, nous (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous