Monitor

Monténégro : Requiem pour le père et le fils

| |

Les pouvoirs n’ont, peut-être, jamais autant abuse de l’incapacité des
Monténégrins à échapper au stéréotype de " la mort héroïque " qu’ils le
font aujourd’hui. Tournage du film " Au nom du père et du fils " à
Cetinje.

Le tournage du film " Au nom du père et du fils ", qui a commence le samedi 8 mai marque la renaissance du cinéma monténégrin. C’est l’histoire d’un jeune journaliste d’un journal de province, de chez nous, qui, à l’époque de l’éclatement de l’ancien Etat, appelle, dans ses articles ardents, à la défense de la patrie, en excitant ainsi les passions déjà effervescentes. Son père Mrgud était prêt a rompre avec la célèbre tradition guerrière de la famille lorsque le tour vient à son fils de verser la dette patriotique. Pour protéger son fils de l’absurdité d’une guerre qui menace, Mrgud l’enferme dans la maison. Marko, se résigne, après un certain temps, à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous