Médias en Grèce : l’étrange coup de pouce du gouvernement Syriza

| |

Le gouvernement grec va mettre dix millions d’euros à disposition de la presse en 2018. Ce fonds d’aide risque surtout de servir à alimenter sa communication sur la sortie de crise et pas à aider des médias laminés par huit années de récession.

Par Marina Rafenberg En huit années de crise, les médias grecs ont été lourdement affectés par les coupes budgétaires décidées par les autorités sous la pression de la Troïka. On se souvient de la fermeture de la radio-télévision publique ERT sous le gouvernement conservateur Samaras, mais les médias privés ne sont pas épargnés. La chaîne de télévision Mega, propriété de trois grandes familles Vardinoyannis, Bobolas et Psycharis, a vu début 2017 ses comptes gelés par les banques. Criblée de dettes, Mega n’a plus les moyens de rembourser ses crédits . La chaîne est donc menacée de fermeture et risque de cesser d’émettre dès la fin mai. Selon le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous