Dnevnik

Macédoine : chancelante liberté de la presse

| |

Le dernier rapport de Freedom House qui classe les pays selon leur « liberté des médias » n’est en rien positif pour la Macédoine. Les éditeurs, aujourd’hui encore sont souvent en accord avec les différents partis politiques, ne permettant pas aux journalistes de s’exprimer objectivement sur l’actualité. L’information publiée en ressort inévitablement biaisée.

Par Marina Uzunov Sur une échelle de 1 à 7, 1 étant la meilleure note et 7 la pire, Freedom House attribue à la Macédoine, pour la septième année consécutive, la note de 4,25 pour la liberté de la presse. D’après le dernier rapport de Freedom House, récemment publié, les médias sont sous pression et subissent des influence politiques, car les propriétaires de certains médias dirigent également des partis politiques. Freedom House note que le pays est toujours confronté au problème de l’indépendance des médias, mais aussi des journalistes. Selon une partie des éditeurs, antérieurement l’accord s’était fait entre les structures politiques et les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous