Pollution en Serbie : les habitants de Bor veulent respirer

| |

Les citoyens et les militants écologistes de Bor continuent leur lutte pour respirer. Un an après le rachat du combinat de cuivre RTB Bor, ils portent plainte contre la compagnie chinoise Zijin et son directeur Long Ji pour « délit de pollution atmosphérique hors normes ». Le maire et le ministre de l’Environnement sont aussi visés.

Par Milica Čubrilo-Filipović À Bor, à 220 km à l’est de Belgrade, les enfants ne sortent jouer dehors que lorsque l’épais smog se dissipe un peu. « On veut que ça cesse. Ça fait six mois qu’on manifeste, qu’on demande l’intervention des institutions, qu’on dort dans les couloirs des bureaux, qu’on porte des masques, que nos enfants souffrent de maux respiratoires, et rien ne change. Alors on a décidé de porter plainte », explique Irena Živković dans un communiqué à l’agence de presse indépendante Beta. Irena Živković est la présidente de l’association écologique Izbor postoji (« Le choix existe ») et représentante à Bor du parti Justice et liberté, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous