Courrier des Balkans

Lavinia, Rrom de Roumanie

|

« L’image des Roms est généralement faussée par toute une série
de préjugés. » A
21 ans, Lavinia Olmazu Ionescu se définit spontanément comme « Rom de
Roumanie ».
Les yeux vifs, elle évoque rapidement son fils de cinq mois, son mari, et
explique pourquoielle se bat pour retrouver son identité.

Par Emmanuelle Rivière « Mes parents ont été forcés d’arrêter de parler la langue rom et ont dû abandonner leurs coutumes. Pourtant, à partir du moment où j’ai fréquenté l’école, j’ai moi-même souffert de cette identité qu’on me refusait. On se moquait de moi, on me raillait. Aujourd’huiencore, nombreux sont les enfants roms qui quittent le système scolaire à cause de cette discrimination ambiante. » Volontaire, efficace et énergique, Lavinia a donc souhaité prendre part aux actions de plusieurs associations cherchant à améliorer les conditions de vie des Roms de Roumanie. « Tout d’abord, il y a « Satra/Astra », l’Alliance des jeunes et des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous