Kosovo : un avant-poste du retour de « l’Empire turc » dans les Balkans ?

| |

Banques, autoroutes, aéroport de Pristina : la Turquie est le premier investisseur étranger au Kosovo. Cette présence économique massive alimente toutes les théories du complot. Le Kosovo serait-il, comme certains le prétendent, le « point d’ancrage » dans les Balkans d’une Turquie, qui aurait retrouvé ses ambitions impériales ? Analyse.

Par Bekim Kabashi Le Kosovo, plus encore que tout autre pays de la région, a grand besoin d’investissements étrangers. Or, parmi les rares investissements importants de ces dernières années, ceux de la Turquie figurent en première place. Les principaux projets économiques qui se développent au Kosovo proviennent de l’État héritier de l’Empire ottoman, qui a dominé la région pendant cinq siècles. L’autoroute qui relie le Kosovo et l’Albanie, le seul aéroport international du pays et la distribution de l’énergie électrique : voici seulement trois des nombreux investissements qui démontrent le grand intérêt de l’État turc pour le Kosovo, comme du reste (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous