AIM

Kosovo : Podujevo, et ensuite ?

| |

Les violents combats qui ont opposé les Serbes et les Albanais le 24
décembre
près de Podujevo ne sont que la suite des conflits enregistrés pendant
le
cessez-le-feu dans d’autres régions du Kosovo. Le cessez-le-feu avait
été
proclamé à la mi-octobre après l’accord signé à Belgrade par
l’émissaire
américain Richard Holbrooke et le président de la RF Yougoslavie
Slobodan
Milosevic. Le nombre de forces engagées, la quantité d’armes à feu
utilisées et
la vaste étendue du territoire indiquent que l’opération de Podujevo
est la
plus importante lancée par les forces serbes dans les conditions du
cessez-le-feu. Auparavant, la plus grande opération avait été celle
des
quelques villages de la région de Decani-Djakovica. Cette opération
avait alors
été expliquée comme une tentative d’arrestation des meurtriers de
six jeunes
hommes serbes tués dans un café de Pec, et la dernière vient d’êtr
e justifiée
comme la poursuite des assassins d’un inspecteur de police serbe.

Par Fehim REXHEPI, correspondant à Pristina L’opération de Podujevo s’est effectuée dans une région qui s’étale dans une direction Nord-Sud sur environ 17 kilomètres. La contrée entière, avec sa dizaine de villages situés principalement en plaine, est sous le contrôl e de l’Armée de la libération du Kosovo (UCK). Elle se situe à l’Ouest d’une route stratégiquement significative liant Belgrade et une partie de la Serbie à Pristina via Podujevo, puis se dirigeant vers Skopje et la Macédoine. Plus à l’Ouest, cette région borde la contrée montagneuse de Sala e Bajgores, qui est également contrôlée par l’UCK, et qui mène à la route Kosovska (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous