IWPR

Kosovo : Les ventes immobilières cimentent la division ethnique

| |

Les prix immobiliers ont subi une hausse importante à la frontière du
Kosovo
avec la Serbie, et les spéculateurs s’y rendent tandis que les Albanais
de
Serbie se déplacent vers le sud pour acheter les maisons des Serbes qui
partent.

Par Daut Dauti à Kokaj, sur la frontière serbe du Kosovo (Daut Dautiest un correspondant de l’IWPR à Pristina). Le village de Kokaj se situe d’un côté de la frontière avec la Serbie, le village de Ranatoc de l’autre côté, dans le district de Presevo. Tous deux ont une population albanaise, mais ceux se trouvant en Serbie projettent de partir au Kosovo où ils se sentent plus en sécurité. Kokaj a changé cette dernière décennie, sa population a diminué de 600 à moins de 200 personnes début 99. La plupart de ses citoyens sont partis vers la Suisse pour y trouver du travail après que le Kosovo fut dépouillé de son autonomie. Aujourd’hui, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous