Eleftherotypia

Grèce : le chômage inquiète plus que le terrorisme

| |

Les Grecs s’inquiètent de la montée du chômage et font à 82% confiance aux forces armées. De tous les Européens, ce sont eux qui ont la plus mauvaise opinion des Etats-Unis. Par contre, ils sont toujours très contents que leur pays fasse partie de l’Union européenne...

Par Christina Papastathopoulou Les Grecs sont les Européens les plus pessimistes en matière d’économie et de travail, ils ont la plus mauvaise opinion du rôle des États-Unis, croient que le chômage est le problème le plus sérieux auquel leur pays est confronté, accordent principalement leur confiance à l’armée bien plus qu’aux partis politiques, ne considèrent pas le terrorisme comme une menace pour leur pays et voient positivement la participation de la Grèce à l’Union européenne. Ces conclusions résultent du dernier Eurobaromètre, le 62ème du genre, publié le 14 février 2005 et effectué entre le 2 octobre et le 8 novembre 2004 auquel ont répondu 24.791 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous