To Vima

Grèce : l’Union européenne aidera Athènes « par des actions coordonnées »

|

Réunis en sommet à Bruxelles jeudi 11 février, les 27 ont donné une réponse commune à la crise qui secoue la Grèce. Si aucun fond n’a été débloqué, Bruxelles a mis en place une quasi tutelle sur Athènes. La Commission veillera au respect du Pacte de stabilité tandis que la BCE s’occupera de soutenir l’économie grecque. Évoqué un temps, l’intervention du FMI n’interviendra finalement que si la Grèce ne met pas en oeuvre de manière satisfaisante sa politique de réduction budgétaire. Le 15 février, la réunion des ministres de l’Économie européens précisera les termes de l’aide financière éventuelle de l’UE.

Par Manolis Spinthourakis Les chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne ont finalement décidé jeudi 11 février, après d’interminables négociations en coulisses ces derniers jours, que, si le besoin s’en faisait sentir, ils viendraient en aide à la Grèce « par des actions coordonnées » des pays de la zone euro, arrachant au passage à Athènes l’engagement qu’en cas de besoin, la Grèce prendra toutes les mesures nécessaires pour réduire son déficit financier. « L’accord qui a été trouvé fonctionne à double sens : d’une part, la solidarité de l’Union européenne envers la Grèce est affirmée, et d’autre part la Grèce doit démontrer sa (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous