Le Courrier des Balkans

Football : les trois couleurs d’Istanbul

| |

Être supporter de football est une affaire sérieuse à Istanbul, presque un métier à plein temps. Trois équipes se partagent la ville et dominent depuis des décennies le football turc : Fenerbahçe, Galatasaray et Beşiktaş et chaque famille soutient les mêmes couleurs de génération en génération. Soutenir l’une de ces formations, c’est aussi accepter d’endosser des marqueurs identitaires culturels et historiques bien précis.

Par Laurent Geslin Alors que les musulmans de l’Empire ottoman jouaient encore très peu au football, laissant ce sport aux Grecs ou aux Arméniens, le club avait pour ambition « d’affronter et de battre les équipes chrétiennes », un objectif qui fut symboliquement atteint en 2000, lorsque le club remporta la Coupe de l’UEFA, le premier trophée européen ramené à Istanbul par un club turc. A l’origine confidentielle et aristocratique, la popularité de Galatasaray s’étendit largement en Turquie durant les années 1960, sous l’impulsion de joueurs charismatiques comme Metin Oktay, sacré à 9 reprises meilleur buteur du championnat turc entre 1957 et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous