Le Courrier des Balkans

Elections invalidées, la Serbie en crise politique

|

La Serbie a voté, mais n’a toujours pas réussi à élire un Président. Tout comme lors du second tour du 13 octobre dernier, le scrutin de dimanche va être invalidé, car la participation n’atteint que 45,2%, loin de la barre nécessaire des 50%.

Par Jean-Arnault Dérens à Belgrade Une fois de plus, l’élection présidentielle de dimanche va être invalidée. Le face-à-face entre un nationaliste modéré, Vojislav Kostunica, et un nationaliste extrémiste, Vojislav Seselj, n’était certes pas de nature à mobiliser la frange réformatrice de l’électorat. Le score élevé obtenu par Vojislav Seselj, de l’ordre de 36%, selon les projections établies dans la soirée de dimanche, conforte l’image d’un pays coupé en deux. Mais avec l’annulation du scrutin, la Serbie libérale et le Premier ministre Zoran Djindjic ont peut-être obtenu une victoire à la Pyrrhus. Frustré par deux fois de la victoire, l’actuel Président (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous