Droits des handicapés en Croatie : il est urgent d’agir

| |

En Croatie, État-membre de l’UE depuis deux ans, des milliers de personnes handicapées sont toujours enfermées et n’ont pas le droit de prendre des décisions les concernant. Human Rights Watch demande à Zagreb des réformes urgentes, encourageant la communauté à prendre le relais des institutions. Mais le processus traîne en longueur. Reportage.

Par Laetitia Moreni Senada prend une bouffée d’oxygène dans le parc central de Zagreb. Comme chaque jour depuis huit ans, elle savoure sa liberté. Cette jeune femme originaire de Tuzla (Bosnie-Herzégovine) n’a jamais connu la prison, mais elle a vécu 30 ans l’enfermement. « J’ai été institutionnalisée très tôt », dit-elle. Peu de temps après sa naissance, une paralysie cérébrale est diagnostiquée. La jeune fille aux yeux verts, atteinte d’un handicap physique et mental, est d’abord envoyée dans un centre de réhabilitation en Bosnie-Herzégovine et plus tard, à l’adolescence, dans la capitale croate. « Quand tu es à l’intérieur, tu te détruis sans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous