BIRN

Cadavres exquis à Sofia : règlements de compte, mafia et politique en Bulgarie

| |

Les deux derniers meurtres commis à Sofia - qui ont frappé l’écrivain et ancien gangster Georgi Stoev et le sulfureux homme d’affaires Borislav Georgiev - ont fait déborder le vase : le ministre de l’Intérieur Rumen Petkov, figure majeure du Parti socialiste, également empêtré dans une affaire de corruption, a dû démissionner. On compte 150 meurtres non élucidés ces cinq dernières années. L’Union européenne dénonce de plus en plus vivement l’inaction du gouvernement.

Par Stanimir Vaglenov En outre, ces deux sinistres affaires surviennent en même temps qu’un important scandale au ministère de l’Intérieur, il y a peu de temps encore dirigé par Rumen Petkov, l’une des figures de proue du Parti socialiste et l’un des principaux visages de la coalition au pouvoir. Après deux ans et demi de pouvoir plutôt faciles, Rumen Petkov est récemment devenu la cible d’attaques virulentes de la part de l’opposition, de l’opinion publique et même de l’Union européenne – dont la Bulgarie est membre depuis 2007 –, principalement sur les questions relatives à la corruption et au crime organisé. En effet, le gouvernement et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous