Osservatorio sui balcani

Crimes et châtiments en chaîne dans les prisons bulgares

| |

Les prisons bulgares débordent. Surpopulation carcérale, peines cumulatives, l’État bulgare cherche à lancer une grande loi d’amnistie pour réduire de 10% le nombre de détenus. Cependant, cette mesure ne fait pas l’unanimité au sein de la population bulgare qui craint une recrudescence de la criminalité.

Par Tanya Mangalakova Le 2 mars 2007, à l’occasion de la récente intégration de la Bulgarie dans l’Europe, un projet de loi sur l’amnistie a été discuté. Ainsi, toute personne ayant commis un petit délit avant la date d’application de cette loi se verrait dispensé de toute responsabilité pénale. De la même façon, certains détenus ayant purgé une bonne partie de leur peine pourraient être libérés : les récidivistes ayant encore moins de trois mois à purger, les mineurs condamnés à des peines inférieures à deux ans, les détenus condamnés pour une première fois ayant encore moins d’un an à purger, les mères de deux ou trois enfants condamnées pour moins de trois (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous