AIM

Bulgarie : Sofia préfère l’amitié de l’OTAN à celle de la Yougoslavie

| |

Les politiciens bulgares se sont retrouvé devant le dilemme
suivant : faudrait-il laisser les avions de l’OTAN passer au
dessus du territoire national, en cas d’intensification du conflit au
Kosovo, ou interdire ce survol aérien ?

Par GEORGI FILIPOV Les politiciens bulgares se sont retrouvé devant le dilemme suivant : faudrait-il laisser les avions de l’OTAN passer au dessus du territoire national, en cas d’intensification du conflit au Kosovo, ou interdire ce survol aérien ? La possibilité de frappes militaires de l’OTAN contre Belgrade en début de semaine a causé une petite révolution dans les services de l’État. Plusieurs réactions contradictoires ont été entendues - le président Petar Stojanov et la Ligue des Forces Démocratiques (SDS), majorité au pouvoir, ont soutenu l’idée d’un partenariat avec l’OTAN, tandis que l’opposition faisait remarquer que la Yougoslavie (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous