Standart

Bulgarie : des maisons closes pour cacher les prostitués

| |

Le gouvernement bulgare veut s’attaquer au problème de la prostitution dans les rues de Sofia. Une des solutions retenues : autoriser les maisons closes, dans le but proclamé d’apporter aide et soutien aux femmes et aux hommes qui se prostituent. Une décision humanitaire ?

Par Lora Simeonova A la tombée de la nuit, dans le centre de Sofia, les « prêtresses de l’amour » sortent dans la rue. Sur le boulevard Marie Louise, ente l’hôtel Sheraton et la gare, des femmes maquillées et portant des minijupes sont visibles à chaque coin de rue. 500 mètres plus loin, vêtus de manière encore plus provocants, les travestis de la capitale attendent leurs clients. Depuis des années, des jeunes gagnent leur pain quotidien sur le boulevard Christo Botev. Le passage de la rue Slivnica de nuit est, pour les messieurs, une expérience forte. Les prostitués dénudées forment un barrage sur le Pont des Lions et essayent de convaincre les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous