AIM

Bosnie : Le professionalisme à l’épreuve

| |

Les bombardements de la Yougoslavie par l’OTAN ont mis les médias en
République serbe devant une épreuve professionnelle très grave. Depuis
l’arrêt des hostilités en Bosnie-Herzégovine, au cours desquelles les
journalistes avaient joué un rôle honteux, c’est le premier examen
sérieux qui leur permettra de confirmer - ou non - la maturité
professionnelle qu’ils auraient acquis durant la guerre.

Selon les premières réactions du Bureau du haut représentant (OHR) et de la Commission indépendante pour les médias (IMC), il semble que certains ont une fois de plus été emportés par l’euphorie du patriotisme en oubliant les règles de la déontologie professionnelle. La Commission indépendante pour les médias s’est exprimée la première, mettant en cause un certain nombre d’entre eux pour avoir fourni des informations de manière propagandiste et provocatrice. Les critiques ont surtout ét é adressées à SRT, à Canal S, à Simic TV et à NTV. Ensuite, Carlos Westendorp, Haut représentant pour la Bosnie-Herzégovine, a témoigné dans la lettre adressée au (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous