Slobodna Bosna

Bosnie-Herzégovine : « une tasse de café, c’est quarante ans de souvenirs » !

| |

La petite tasse de café quotidienne (ou plutôt les multiples petites tasses de café quotidiennes...) : une institution en Bosnie-Herzégovine. Héritée de la période ottomane, elle a traversé les siècles en devenant un trait culturel majeur des Balkans, si bien qu’on consomme à Sarajevo plus de café qu’à Istanbul même : petit historique de cette pratique, avec Nenad Filipović, de Slobodna Bosna.

Par Nenad Filipović À la tombée de la nuit, peu avant l’iftar [1], il y a dix jours, je montais par la rue Abdi Ipekçi à Istanbul, la rue que j’ai une fois décrite, ainsi que bien d’autres avant moi, comme la Bond Street Levant et de l’Orient tout entier. C’est assurément la rue marchande la plus importante à l’est de Vienne. Dans cette rue, on mesure les revenus des magasins en milliers d’euros, à l’heure et non pas au jour ou au mois. Je vis un petit garçon qui portait les plats de l’iftar sur un plateau, couverts d’un tissu blanc. J’étais déjà en retard pour mon iftar, mais je me suis arrêté pour voir où allait cet enfant, où ce plateau allait (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous