Amnesty International / Greek Helsinki Monitor

Amnesty International épingle la Grèce

| |

« La Grèce : à l’ombre de l’impunité. Mauvais traitement et usage illégal des armes à feu » : un rapport d’Amnesty International épingle sévérement la Grèce, d’autant plus que les policiers, les militaires et les gardes-frontières semblent jouir d’une totale impunité.

Ce rapport fait état des soupçons de violation des droits de la personne commises par des représentants des forces de l’ordre contre 66 personnes. Amnesty International et la Fédération Internationale d’Helsinki pour les Droits de la Personne sont convaincus que ces chiffres sont loin de révéler l’ampleur des violations commises, qui est sans aucun doute sous-estimée. Le rapport cite huit cas de tirs mortels par des policiers (parmi les victimes il y avait trois Tziganes, un Grec venu de l’ex-Union Soviétique, deux Albanais, un lycéen serbe de 17 ans et un ressortissant grec), neuf cas d’infraction mineure, six cas de garçons ou d’hommes, victimes de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous