Albanie : un mémorial à la gloire d’Erdoğan qui passe mal à Tirana

|

C’est un mémorial qui suscite la controverse : une plaque apposée dans le parc de Tirana porte les noms des 251 victimes du coup d’État manqué du 15 juillet 2016 en Turquie. Une initiative condamnée par beaucoup d’habitants de la capitale albanaise, qui dénoncent une immixtion dans la politique intérieure turque et les liens étroits entre le Premier ministre Edi Rama et le « sultan » Recep Tayyip Erdoğan.

Par Katerina Sula

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous