QAnon : les théories complotistes à l’assaut des Balkans (2/2)

| |

Selon un sondage récent, dans les Balkans occidentaux, 75% des adultes de plus de 18 ans croient une ou plusieurs thèses conspirationnistes sur la Covid-19. Les adeptes de QAnon y sont aussi nombreux et très actifs et ils disposent de relais dans les plus hautes sphères de l’État, comme au Monténégro ou en Serbie. Deuxième volet de l’enquête de Radio Slobodna Evropa.

Traduit et adapté par Chloé Billon (article original) Retrouvez le premier volet de cette enquête : QAnon : les théories complotistes à l’assaut des Balkans (1/2). Selon les estimations du Digital Forensic Center (DFC), une ONG monténégrine de monitoring des contenus numériques, les publications liées à QAnon ont augmenté de 150% entre 2019 et 2020 dans les pays des Balkans occidentaux, passant de 38 600 à 56 900 occurrences. Dino est, comme il le reconnaît lui-même, un partisan des théories Qanon. « QAnon n’est que l’un des hashtags utilisés par les gens, pour que leurs publications atteignent ceux qui ont la même façon de penser », explique ce (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous