Sport : la Serbie ou le paradoxe du water-polo

| |

La Serbie règne sur le water-polo mondial depuis des années mais les victoires des « dauphins » peinent à soulever l’enthousiasme de la population, et les conditions d’entrainement des athlètes sont très dures, faute de sponsors et d’argent. Pas de quoi cependant décourager ces sportifs de haut niveau, qui entendant perpétrer la tradition de leurs aînés.

Par Nikola Radić Le 28 juillet dernier, la Serbie était sacrée championne d’Europe de water-polo masculin. Entre le 14 et le 28 juillet, à Barcelone, les « dauphins » serbes ont éliminé la Hongrie et la Croatie, avant de s’imposer, en finale et aux tirs au but (5-3), face à l’Espagne, après un match nul 7-7. Cette domination ne surprend plus personne puisque la Serbie vient de remporter son quatrième titre européen d’affilé. Depuis la séparation avec le Monténégro, en 2006, cette même sélection n’a jamais été absente des podiums : elle a décroché une médaille d’or aux Jeux olympiques d’été de 2016, elle a triomphé à deux Championnats du monde et à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous