Football, sexe et marxisme : Ljubiša Broćić, l’histoire du Pep Guardiola yougoslave

| |

Il a entraîné l’Étoile rouge et le FC Barcelone, remporté un scudetto avec la Juventus de Turin et la seule Coupe des Balkans de l’Albanie. Il a fait le tour du monde des bancs de touche, coachant l’Égypte, le Koweït, la Nouvelle-Zélande et Bahreïn. Fin tacticien, technicien moderne, il a mis en œuvre des méthodes toujours actuelles. Et pourtant, qui se souvient de Ljubiša Broćić, né à Guča en 1911 ? Voilà l’histoire d’une icône oubliée.

Par Ivan Cvetković La Dolce Vita de Ljubiša Ljubiša Broćić envoie alors une lettre de motivation à la Juventus de Turin qui tape dans l’œil de son célèbre propriétaire, Umberto Agnelli, le patron de Fiat. Nommé entraîneur, il débarque à Turin pour booster les performances de l’équipe qui vient de terminer 9ème de Serie A. Un an plus tard, la Juve est championne d’Italie avec huit points d’avance sur la Fiorentina (la victoire vaut alors deux points) et la légende de Ljubiša Broćić est en marche. Le technicien serbe a su bâtir une équipe difficile à bouger avec son 5-3-2 s’appuyant sur le « trio magique » Omar Sivori-John Charles-Dampiero Boniperti. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous