En Serbie, Croatie et Hongrie, un million de personnes boivent de l’eau contaminée à l’arsenic

| | |

Voilà un nouveau scandale sanitaire, révélé par BIRN. Sur un territoire qui s’étend entre l’ouest de la Croatie, le nord de la Serbie et le sud de la Hongrie, l’eau du robinet affiche des taux de concentration en arsenic jusqu’à 27 fois supérieurs à la limite légale. Près d’un million d’habitants sont exposés depuis des dizaines d’années à une eau cancérigène... dans le silence des autorités.

Par Florentin Cassonnet L’eau du robinet a une couleur tirant vers le jaune brunâtre et un petit goût de métal rouillé. Il faut se boucher le nez pour la boire, mais les gens se sont habitués : il y a des dizaines d’années qu’ils la boivent et on ne leur a jamais dit qu’elle n’était pas potable. Pourtant, elle est contaminée à l’arsenic. L’arsenic est un poison bien connu. Jusqu’à une certaine dose, il n’est pas dangereux pour l’organisme. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a recommandé de fixer la limite à 10 microgrammes (µg) par litre, l’Union européenne en a fait une loi pour ses États membres et certains pays candidats à l’intégration, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous