Roms de Bosnie-Herzégovine : grande pauvreté vs. droit à l’éducation

| |

Comment améliorer l’accès à l’éducation des jeunes Roms de Bosnie-Herzégovine ? Dans le petit village de Modrički Lug, en Republika Srpska, on espère l’achat prochain d’un van pour permettre à tous les élèves de poursuivre leur scolarité dans la ville voisine de Vukosavlje, distante de cinq kilomètres.

Par Maja Isović Dobrijević Almedina Osmanović, élève de cinquième au collège de Vukosavlje, une petite commune du nord de la Republika Srpska, dont 5,4% des habitants sont Roms, est l’une des rares enfants de la communauté qui n’a pas encore été obligé de quitter l’école. « J’aimerais m’inscrire dans le secondaire, pour devenir coiffeuse et esthéticienne. J’espère que je serai la première coiffeuse diplômée de mon village », explique la jeune fille, qui vit dans le hameau, principalement rom, de Modrički Lug. L’abandon scolaire, le mariage précoce et la maternité, le chômage et la pauvreté sont des phénomènes courants à Modrički Lug, où la majorité (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous