Terres agricoles : en Europe de l’Est, l’UE favorise le retour de la grande propriété

| |

Ces vingt dernières années, la majorité des terres arables d’Europe de l’Est sont passées sous le contrôle des spéculateurs et de grands investisseurs. Loin de combattre le phénomène, les subventions accordées par l’Union européenne encouragent les concentrations. Au détriment des petits paysans, incapables de résister à la pression des géants du secteur.

Par Bistra Seiler Fin mars, les membres de la Commission de l’agriculture et du développement rural du Parlement européen (AGRI) ont reconnu que la concentration de terres arables dans les mains de quelques investisseurs était un grave problème pour l’Europe. Selon Vladimir Urucev, le représentant bulgare, « depuis 2008, dans le contexte de la crise économique, investir l’agriculture est devenu rentable ». Par conséquent, la concentration des terres cultivables d’Europe de l’Est ne cesse d’augmenter. Selon Vladimir Urucev, ce phénomène est la conséquence du prix peu élevé du foncier dans les anciens pays communistes, mais aussi et surtout (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous