Cinéma : « en Croatie on coule, mais en riant »

| |

Depuis un quart de siècle, ses comédies à l’humour absurde et décapant peignent un portrait grinçant de la société croate, coincée entre le nationalisme et l’interminable transition. Mais il faut croire que Vinko Brešan tape juste : chacun de ses films est un succès. Et le dernier, Quel est ce pays, fait encore un tabac. Entretien.

Traduit par Jovana Papovic Vinko Brešan a commencé sa carrière de cinéaste dans la Croatie des années 1990. Son premier film Comment la guerre a commencé sur mon île (Kako je počeo rat na mom otoku), une comédie décalée sur la désintégration sanglante de la Yougoslavie, fut un immense succès avec plus de 300 000 entrées. Après avoir longtemps écrit les scénarios de ses films avec son père, le grand auteur Ivo Brešan, il collabore désormais avec le dramaturge Mat Matišić. Son dernier film, à nouveau une comédie noire titrée Koja je ovo država (« Quel est ce pays ») est sortie le 3 janvier et fait un tabac en Croatie. Radio Sobodna Evropa (RSE) : Cela (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous