Corruption en Serbie : les terres mal acquises par le maire de Belgrade rendues à l’État

| |

Un tribunal a ordonné que dix hectares de terre illégalement acquis il y a douze ans par Siniša Mali soient rendus à l’État. À l’époque, l’actuel maire de Belgrade occupait une fonction cruciale à l’Agence des privatisations. Empêtré dans plusieurs scandales, Siniša Mali restera-t-il l’homme de confiance d’Aleksandar Vučić à la tête de la capitale serbe ?

Par Bojana Pavlović et Nataša Marković L’affaire a éclaté au grand jour il y a deux ans quand KRIK et l’OCCRP ont révélé que des terres appartenant à l’État et utilisées par Alfa Protein, une entreprise publique privatisée en 2003 par le directeur de l’Agence pour les privatisations, Srđan Gajić, avaient été données à Siniša Mali, alors directeur du Centre des appels d’offres à l’Agence de privatisations. Deux ans plus tard, Srđan Gajić a vendu ces terres, dont il n’était pas propriétaire, à Compost Group, une entreprise fabriquant du compost pour la culture des champignons et qui faisait partie d’une holding majoritairement détenue par le père de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous