Économie : le naufrage d’Agrokor va-t-il faire chavirer la Croatie ?

| |

C’est le navire amiral du capitalisme croate qui est en train de sombrer. L’homme le plus riche du pays, Ivica Todorić, est endetté jusqu’au cou, et son groupe Agrokor, qui représente 15% du PIB national, est au bord de la faillite, l’essentiel de la dette étant détenu par la banque russe Sberbank. Seuls l’État croate (et Vladimir Poutine ?) pourraient encore sauver le groupe.

Par Petar Vidov et Nikola Bajto Il y a bien peu de choses sur lesquelles le HDZ et le SDP parviennent à s’accorder, mais il est pour eux une vérité indiscutable : l’intérêt d’Agrokor, c’est l’intérêt de la Croatie. Le groupe d’Ivica Todorić emploie 60 000 personnes, dont 40 000 dans le pays, et les revenus annuels d’Agrokor représentent 15% du PIB croate. Vendredi 24 mars, la ministre de l’Économie, Martina Dalić, a annoncé que le gouvernement allait adopter une lex specialis pour tenter de sauver le groupe. Ultime sauveur, le Premier ministre serbe Aleksandar Vučić a même annoncé qu’il parlerait du dossier Agrokor lors de sa rencontre avec Vladimir (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous