Coupe du monde 2018 : les Vatreni, mental gagnant

| |

Comment un pays de moins de quatre millions d’habitants, sans investissements publics dans le sport et un fonctionnement du football de type mafieux peut-il réussir l’exceptionnel exploit de se hisser en finale de la Coupe du monde ? Difficile d’y répondre.

Par Loïc Trégourès Ils l’ont fait ! Les Vatreni se sont qualifiés pour la première finale de Coupe du monde de leur histoire en venant à bout de l’Angleterre au terme d’une troisième prolongation consécutive après celles disputées contre le Danemark et la Russie. En finale, ils croiseront dimanche la route de la France pour une revanche de la demi-finale mythique de 1998. Cette fois, Lilian Thuram ne jouera pas, mais d’autres duels promettent un grand match. Lorsque le boss du football croate Zdravko Mamić a été condamné à six ans et demi de prison juste avant le Mondial, tout en laissant Luka Modrić et Dejan Lovren inculpés pour parjure, des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous