Cinéma : « Lost Country », exploration intime de la Serbie des années Milošević

| |

Quatorze ans après le remarqué Ordinary People, Vladimir Perišić est de retour sur les écrans français. Avec Lost Country, le réalisateur serbe s’intéresse au destin de Stefan, un ado pris en étau entre son désir de justice et de liberté et l’amour pour sa mère, cadre du régime de Slobodan Milošević. Rencontre.

Propos recueillis par Nikola Radić Lost Country suit Stefan, durant la révolte étudiante de 1996 à Belgrade contre Slobodan Milošević. Le lycéen est déchiré entre ses amis et sa famille, alors que sa mère est la porte-parole du parti socialiste de Slobodan Milošević. Ce film a été présenté au Festival de Cannes 2023 durant la Semaine de la critique. Jovan Ginić, qui joue le rôle de Stefan, y a reçu le Prix Fondation Louis Roederer de la Révélation. Lecture Courrier des Balkans (CdB) : Tu cites souvent cette phrase de de Deleuze : « Allemagne année 0 présente un enfant qui visite un pays étranger [...] et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous