Bulgarie : des législatives anticipées sur fond de tensions avec la Turquie

| |

L’extrême droite bulgare tente de bloquer les postes-frontières avec la Turquie pour empêcher les binationaux résidant dans ce pays de venir voter, tandis que les tensions ne cessent de monter entre Sofia et Ankara. Les élections législatives de dimanche, à l’issue bien incertaine, se déroulent dans un dangereux climat de haine, qui vise aussi les réfugiés ou les partisans supposés de Georges Soros...

Par Tatiana Vaksberg La Turquie et Recep Tayyip Erdoğan : voici les thèmes qui ont dominé la campagne pour les élections législatives anticipées de ce dimanche 26 mars. Accusée de soutenir ouvertement l’un des deux partis des musulmans bulgares, les Démocrates pour la responsabilité, la liberté et la tolérance (DOST), la Turquie s’est retrouvée au centre des débats, suscitant même une dangereuse escalade des tensions au point de provoquer une confrontation directe entre les chefs des deux États. Tout a commencé le 8 mars, quand la Commission centrale électorale (CEE) a interdit la diffusion d’une vidéo de la campagne officielle de DOST, dans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous