Bucarest : le patrimoine en péril de la capitale roumaine

| |

Bucarest, la capitale roumaine, offre un visage à la fois anarchique et particulièrement dégradé. Et la situation est loin de s’améliorer, en raison de la pression immobilière et de la complicité de la puissance publique. Mais longtemps délaissé, le patrimoine de la ville retrouve en même temps un intérêt aux yeux des habitants, devenant par là même un enjeu hautement politique.

À Bucarest, en remontant la prestigieuse artère de la Calea Victoriei depuis la place de la Victoire en direction de la place de la Révolution, l’œil du passant ne manquera pas, dans sa déambulation, d’être attiré sur sa droite, au croisement de la rue Berthelot, par un immeuble de bureaux flambant neuf : le Cathedral Plaza. Cette construction monumentale tient ce nom de son voisinage ecclésiastique immédiat : la cathédrale Saint-Joseph (Catedrala Sfântul Iosif), siège de l’archidiocèse de Bucarest. Haut de soixante-quinze mètres, comptant dix-neuf étages auxquels il faut ajouter quatre niveaux souterrains, d’une surface totale de 23 000 mètres carrés, ce (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous