Roumanie : après un sondage Facebook, la mairesse de Bucarest renonce à la taxe Oxygen

| |

La taxe Oxygen est entrée en vigueur le 1er janvier dans le but de réduire le trafic routier et de lutter contre la pollution à Bucarest. Mais après un sondage sur Facebook, la mairesse Gabriela Firea a décidé de l’abandonner, arguant que les habitants de la capitale n’étaient pas prêts. Un geste populiste en amont des élections municipales de juin, dénoncent certains.

Par Fl. Cass. La mairesse de Bucarest, Gabriela Firea (PSD), a annoncé mardi 25 février l’abandon de la taxe Oxygen, tout juste entrée en vigueur le 1er janvier dernier pour lutter contre la congestion du trafic et la pollution dans la capitale. Cette décision arrive après une enquête d’opinion conduite sur le réseau social Facebook et demandant aux habitants de Bucarest s’ils étaient d’accord pour l’introduction de cette nouvelle taxe. Résultats : 60 000 répondants, à 90% contre la taxe. « Voulons-nous plus de voitures polluantes dans le trafic ? Il semble que oui », a déclaré Gabriela Firea en guise d’analyse de l’enquête. « Cette (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous