Bosnie-Herzégovine : Sarajevo pleure Jovan Divjak

| |

Jovan Divjak, le général serbe qui a défendu Sarajevo, est décédé le 8 avril des suites d’une longue maladie, à l’âge de 84 ans. Depuis la fin de la guerre, il dirigeait l’ONG L’Éducation construit la Bosnie-Herzégovine. Le Courrier des Balkans s’associe à la peine de ses amis et de tous les Sarajéviens.

Par Aline Cateux Comment écrire une nécrologie de Jovan Divjak ? Comment faire pour rendre hommage à un homme-monument, un symbole vivant de l’histoire contemporaine de Sarajevo ? Il faudrait commencer par évoquer son grand sourire et son humour, son plaisir constant à discuter, sa générosité et son infinie disponibilité à partager et à transmettre son amour de Sarajevo, la ville qu’il a défendue, dont il est devenu le héros. Jovan Divjak avait fait le choix de la Bosnie-Herzégovine telle qu’il la concevait et l’aimait : un pays uni dans sa diversité. Fidèle à l’idée qu’il se faisait de la Yougoslavie et de son serment militaire de défendre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous