Đorđe Balašević, l’adieu au troubadour de la Yougoslavie

| |

Les hommages se multiplient en Serbie, en Bosnie-Herzégovine, en Croatie, au Monténégro... Disséminés dans l’espace yougoslave, les membres de la rédaction du Courrier des Balkans ont eux aussi voulu dire un dernier adieu à un artiste cher à leur cœur, et rendre compte de la vague d’émotion qui déferle dans les pays de la région.

Lecture À Sarajevo, un adieu ému à l’ami Ðole Par Aline Cateux (Bosnie-Herzégovine) C’est vers Skenderija que les Sarajéviens se sont spontanément dirigés à l’annonce de la mort de Ðorđe Balašević, pour lui rendre hommage sur les lieux du concert de février 1998 devenu mythique dans la capitale bosnienne. « Ðole ! Ðole ! Ðole ! Ðole ! » Le public de Dom Mladih est debout et acclame Ðorđe Balašević comme un frère. Premier artiste serbe à venir dans la capitale bosnienne après la guerre, il se tient sur scène devant un public attentif, ému et heureux. Une main dans la poche de son jean, l’autre tenant délicatement le micro, il raconte les rumeurs (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous