Danas

Serbie : le parti socialiste veut survivre à Milosevic

| |

La mort de Milosevic laisse le Parti socialiste orphelin. Cependant le SPS pourrait y trouver une opportunité de se réformer et de gagner des voix, en faisant vibrer la corde nationaliste serbe et en se rapprochant du DSS du Premier ministre Vojislav Kostunica.

Par Jasmina Lukac La montée des partis centristes Plusieurs mois avant la mort de Slobodan Milosevic, le sociologue Srecko Mihajlovic, en se référant à plusieurs sondages, avait déjà constaté que de sérieux mouvements avaient lieu sur la scène politique de Serbie. Jusqu’à l’été dernier, la scène politique est restée polarisée : d’un côté les partis de l’ancien régime, les socialistes et les radicaux, et de l’autre, le bloc démocratique avec les partis DS, DSS, G17 plus, NS, SPO, GSS, LDP, PSS... Est-ce à cause des questions ouvertes sur le statut du Kosovo et du Monténégro, ou bien à cause de raisons beaucoup plus complexes ? Toujours est-il que les experts (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous