Danas

Serbie : la chasse aux votes est ouverte

| |

La décision de la Cour constitutionnelle de Serbie, selon laquelle les sièges à l’Assemblée de Serbie seront désormais occupés par des députés et non pas par des partis ou des coalitions, a provoqué de vives réactions et une controverse sur la scène politique serbe.

Par M. Vujovic et J.S. Lukac Les dirigeants de la coalition gouvernementale estiment en effet que le Parlement doit continuer à fonctionner tel quel, avec une très courte majorité de l’Opposition serbe (DOS), alors qu’une partie de l’opposition pense que la formation actuelle du Parlement est contestable, tout cela remettant en question le gouvernement actuel de Serbie. En outre, une partie de l’opposition non parlementaire annonce le retour de plusieurs de ses fonctionnaires dans l’organe législatif, ce qui laisse aussi présager une chute du cabinet du Premier ministre Zoran Zivkovic. Cependant, une partie du public s’inquiète que des députés (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous